Conférences du Mois d'avril

Jeudi 4 avril 2019 à 15 heures
Salle des Meules
3 descente des Moulins - Vence

Les Gaulois en Provence, une celtique méditerrannée

par Marie-Claude Melliès

Les recherches menées ces dernières décennies ont permis une meilleure connaissance de la Protohistoire du sud-est de la France : les fouilles ont permis une lecture plus précise de l'identité de ces Celtes provençaux et de la manière dont is ont façonné le paysage dont nous avons hérité. Le réseau urbain protohistorique méridional est constitué d'agglomérations fortifiées dont la formation, à partir du VI° siècle, est rapide. L'émergence de pouvoirs politiques forts-mais plus ou moins durables-transparaît peut-être à travers le développement de l'image du héros (les statues d'accroupis et les bustes de guerriers) et du culte des têtes coupées. Les fouilles d'Entremont, de Roquepertuse permettront d'illustrer ces problématiques . À partir du Ve s., et particulièrement au IVe s., se développent les transactions entre indigènes méridionaux et Marseille. Les Celtes se mêlent aux populations et réussissent à grouper les tribus en une confédération puissante de Salyens qui se trouvent ainsi former un éventail autour de Marseille avec Entremont, l’oppidum du nord de l’actuelle Aix en Provence, comme point fort et vraisemblablement comme capitale. La montée en puissance des Salyens, leur unité, leur expansionnisme et leur farouche sens de la guerre et du combat les rendent dangereux. Marseille, désormais menacée jusque dans son commerce sur toutes ses lignes de communication terrestres avec le Nord, fait appel aux Romains qui finiront par s'imposer en créant la province de Gaule transalpine qui deviendra la Narbonnaise.

Jeudi 25avril 2019 à 15 heures
Salle des Meules
3 descente des Moulins - Vence Tempo di Valse, la saga de la valse

par Daniel Jublin

Un voyage au rythme tournoyant depuis les origines de la danse populaire du Tyrol ou la haute Bavière en passant par les salons viennois qui nous redisent avec fierté que le Danube est beau ...Une saga joyeuse à nous faire tourner en rond jusu'à l'instant où le cinéma à son tour immortalise cette danse devenue "bienséante" au fil des ans.Un univers sans fin où la valse musette est ausssi un prénom, où Jacques Brel y compte mille temps,pendant que Tchaîkovski a choisi de nous étourdir avec sa "valse des fleurs". , Sous le soleil catalan, Granados invente les "valses poétiques"! Et alors, Chopin? me direz-vous!
Retour au Menu