Conférences du Mois de décembre

Jeudi 7 décembre 2017 à 15 heures
Cinéma Casino
30 Avenue Henri-Isnard - Vence

L'héritage grec: l'Europe une belle inconnue

par Marie-Claude Melliès/strong>

Le récit de la nymphe enlevée par Zeus pourrait imposer l'idée d'une origine grecque de la civilisation européenne. Mais ce fait ne suffit pas à établir la part hellénique de l'histoire européenne. La présence grecque couvre tous les domaines de la civilisation de la littérature et des arts à certains idéaux politiques, comme la citoyenneté et la démocratie. Hériter des Grecs c''est d'abord un fait de langue : le jardin des racines grecques dans les langues européennes est vaste. Ensuite l'Europe a hérité d'histoires à raconter, de mythes. Dans le domaine de l'architecture, l'héritage antique est, depuis la Renaissance, sans cesse renouvelé. L'héritage grec s'est enrichi à partir de la deuxième moitié du XIX° siècle de tous les vestiges que les fouilles ont mis au jour en Grèce, Mycènes, Olympie, Delphes, Cnossos, Délos, etc. L'héritage grec a permis aussi de réinventer et de diffuser en Europe jusqu'à la pratique de la gymnastique. Les Européens ont hérité de valeurs grecques dans le domaine de la culture : les Grecs n'ont-ils pas été les premiers à valoriser les œuvres créées par l'homme ? Mais une question se pose : de quelle Grèce héritent les Européens ?

Jeudi 14 décembre 2017 à 15 heures
Cinéma Casino
30 Avenue Henri-Isnard - Vence

La fièvre du japonisme,
arts décoratifs et architecture

par Catherine de Buzon

Le Japonisme : ou le phénomène de l’influence de l’art japonais sur l’art occidental à partir de la seconde moitié du 19ème siècle. Mais, s’agit-il des sujets, des motifs, du style, voire de la philosophie ? Laques, soies et porcelaines, objets d'art, paravents et estampes commencèrent alors d’affluer en Europe et aux États-Unis, les Expositions Universelles stimulant la demande et permettant de mieux appréhender ces « curiosités ». À ces sources lointaines, les Arts décoratifs vont puiser non seulement des motifs venant renouveler le répertoire de l'éclectisme ambiant, mais aussi des techniques et des solutions formelles inédites. Les architectes, eux,vont se passionner pour la maison japonaise : entièrement réalisée avec des éléments préfabriqués et standardisés. Seule était nécessaire une indication du nombre de pièces, de leur surface - exprimée en nombre de nattes - et de leur organisation. Le charpentier en dressait lui-même les plans, étant autant architecte qu'artisan. En Angleterre le mouvement Arts and Crafts résonnera de cette approche. Les formules géométriques simples se retrouveront dans les bâtiments de C.R. Mackintosh (Ecosse) ,Josef Hoffmann et Adolf Loos (Vienne). F.L. Wright (USA) aura cette préoccupation d'intégration au paysage environnant si enracinée dans la volonté active des japonais à être en harmonie avec la Nature. Le Corbusier (France) appliquera la « coordination modulaire » en référence au Japon, notamment avec l'emploi du tatami comme instrument de mesure systématique.
Retour au Menu